Rechercher

De la relaxation dynamique

Extrait du cours sur la phénoménologie donné à l’École Française de Sophrologie de Montpellier (www.sophro.fr). par Norbert CASSINI.


Une base essentielle de la pratique des différents degrés de la Relaxation Dynamique est : l'approche phénoménologique.


"Tout ce que je sais du monde vient du moi avant la connaissance." Edmund Husserl (1859-1938).

Husserl a créé la méthode de la réduction phénoménologique qui a permis une nouvelle approche de ce qui constitue le fondement même de l'Homme : la conscience.


Dans la réduction phénoménologique, on essaie d'oublier ce que nous savons des choses et de nos expériences, on se relie pleinement à l'expérience d'un phénomène et ensuite seulement nous pouvons le reconnaître, le nommer, l'interpréter.


Si cette "mise entre parenthèses" est en fait, impossible (car on ne peut s'abstraire totalement de soi et de son histoire) cette tentative, par elle-même permet souvent une découverte ou une redécouverte plus réelle des phénomènes de l'existence comme une sensation, la respiration, les émotions, le stress, la confiance en soi, etc.


L'approche phénoménologique consiste à retrouver le regard de l'enfant, à débanaliser. Lorsque nous nous ouvrons sans a priori, sans jugement, sans attente d'un résultat, nous retrouvons de nouvelles capacités de rencontre, de jeu. C'est le retour au phénomène dans ce qu'il a de surprenant, d'extra-ordinaire.


Cette approche phénoménologique sera la première étape de tout travail sophrologique sur un aspect de soi ou de sa relation à l'existence. Elle est fondamentale dans la pratique des différents degrés de la Relaxation Dynamique où le terme de "relaxation" est à comprendre dans le sens de "libérer" et non dans l'idée d'une détente.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout